Les petites culottes de Sublimette, Chapitre 2, Le Peep Show

Comme toute parisienne célibataire de moins de 30 ans qui se respecte, quelles que soient les circonstances, vous ne portez jamais des sous-vêteimage22.pngments dépareillés.

Principes de vie Nº 7.

Parce qu’on ne sait jamais.

  • Hypothèse Haute:

Un samedi matin lambda, vous allez chercher votre lait chaud/amande au Starbucks.
Vous rentrez chez vous, en rêvassant.
images3.jpgDu coup, vous percutez Paul walker en train de téléphoner torese nu.
Immédiatement,vous lui proposez de venir se débarbouiller dans votre acceuillant appartement de filles.
Paul accepte, en vous souriant.
Une fois chez vous, Paul vous renverse sauvagement sur le canapé pour vous déshabiller et par extension, vous  tawiner sauvagement .

C’est dans ce genre de situation que vous êtes contente d’avoir des sous-vêtements coordonnés.

  • Hypothèse Basse:


Un samedi matin lambda, vous allez chercher votre lait chaud/amande au Starbucks.
Vous rentrez chez vous, en rêvassant.
images11.jpg
Du coup, en traversant la rue, vous n’apercevez pas le camion qui arrive en trombe et qui vous percute .
Vous voilà alanguie sur la chaussée.

Entre la vie et la mort, vous entendez la sirène des pompiers.
Là vous vous dites que c’est le moment ou jamais de rencontrer l’HDVV.
Évidemment, Petit Jesus ne l’entend pas de cette oreille et vous affuble de vieux pompiers moustachus, heureusement compétents, qui , pour vous réanimer, sont obligés de découper sauvagement vos vêtements, devant le regard concupiscent des badauds.

C’est dans ce genre de situation que vous êtes contente d’avoir des sous-vêtements coordonnés.

Des exemples, vous en avez des tas.

Comme, ce matin là:

Une fois vos sous-vêtements coordonnés enfilés, vous décidez de faire une association vestimentaire compliquée.
Votre robe Maje,+ une paire de collant en laine (très peu glamour,  ) + un sous-pull, bref, vous êtes parée pour le froid .
49083652oaix.jpg

Mais après 30 minutes de voiture et 2 étages grimpés, ce qui devait arriver arriva.

Le choix vestimentaire audacieux se transforme en choix vestimentaire hasardeux.

Le pull remonte en boule sous vos seins et le collant redescend en boule sur vos hanches.
Vous subissez  également le phénomène bien connu de chaque femme de cette planète, le CUL GOURMANT.
La culotte, certes coordonnée au soutien-gorge, mais qui, aidée du collant, se roule en boule dans votre derrière.

Ça fait beaucoup de choses pour une simple femme.

Arrivée en salle des profs, vous claironnez un rapide bonjour à tout le monde et précisez :

« Je m’isole quelques instants dans la réserve, merci de ne pas me déranger. »
Vous fermez tout de même par sécurité la porte à clef.
On ne sait jamais.
Il serait navrant qu’un être humain, quelqu’il soit, vous surprenne en train de faire ce que vous avez besoin de faire.

Dans un geste d’une rare élégance, vous remontez votre robe au dessus de votre nez, baissez votre collant à mi-cuisses, remettez votre culotte en place, levez une jambe sur la chaise pour tirer votre collant, offrant votre fondement  à la fenêtre (on s’en fout, le premier voisin est à plus de 600 mètres) et enfin rajustez votre pull et rebaissez votre robe.
Ça c’est fait.

Vous vous sentez femme à nouveau.
Vous êtes prête à sortir et reprendre une activité normale.

Vous entendez comme un vibreur de portable.
Non en fait c’est un peu comme… un rire étouffé.
Vous vous retournez d’un bloc.
Devant vous, enfin derrière la fenêtre, 2 grands blacks arborant fièrement le casque de chantier orange fluo.
images21.jpg
Qui se marrent.

Parce qu’il y a un chantier derrière votre établissement,
La construction d’un nouveau bâtiment scolaire.
Vous n’aviez pas percuté que :

  1. le chantier avancait aussi vite.
  2. le toit du nouveau bâtiment arrivait au niveau du second étage de l’ancien.

C’est dans ce genre de situation que vous êtes contente d’avoir des sous-vêtements coordonnés.

À suivre, Les petites culottes de Sublimette, Chapitre 3, Le Striptease.

3 commentaires à “Les petites culottes de Sublimette, Chapitre 2, Le Peep Show”


  1. 0 MissOChoco 10 jan 2009 à 19:46

    Il t’arrive des trucs de fou, ca fait peur hihi ^^
    Mais au moins tu as donné le sourire pour la jornée à deux hommes, pas mal non? ^^
    Bisoussss!

  2. 1 F 11 jan 2009 à 20:19

    dis moi c’est vraiment vrai tout ça? ça doit donner envie de boire à la fin de la journée (merde ce sont mes fins de journée à moi aussi ça!).

  3. 2 la ch'tite 12 jan 2009 à 19:50

    J’aime bien ces petites aventures « culottières » !! (j’ai une copine qu’a pensé 2 heures dans une gare la culotte à l’air, parce qu’elle avait coincé sa p’tite jupe dans son sac à dos !)

    C’est à des détails comme ça qu’on voit qu’on est un couple installé dans la routine : quand on pense plus à coordonner sa lingerie !

Laisser un commentaire


sublimissime@yahoo.fr

sublimissime@yahoo.fr

Sublimette maman

Sublimette maman

Sublimette voyage

Sublimette voyage

Histoires Sublimées :

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Images: Anne Bezborodko anne.bezbo@gmail.com

db87 |
Les copains de Santiago del... |
bobinettes cheries |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | M§IMITµAAµµµµ
| C MOI LA QUEEN ...LOL
| sourirescyclistes