Le Chewing gum de Sublimette

Comme toute Célibataire Parisienne de moins de 30 ans qui se respecte, vous avez un chewing-gum collé à sublimissimechewimgum.jpgvotre escarpin.

Chacune sa croix, le votre ne se détache pas depuis plusieurs années.

Un soir de septembre 2006, vous vous baladiez devant les Halles, majestueusement surélevée par une paire d’escarpins sublimes.

Et vous vous êtes rétamée, comme un caca, en descendant les escaliers, laissant votre Paddington flambant neuf  répandre son contenu sur le trottoir et votre amour propre s’autoflageller.

Vous pensiez la situation désespérée lorsqu’apparut sous vos yeux une paire de baskets appartenant à un  jeune homme bien sous tout rapport qui vous aida à ramasser votre sac et vous relever.

Vous avez fait un mouvement de cheveux et lui avait dit :
« Ça s’est fait, on va boire un verre ? »

Ce qui devait être une aventure d’un soir se transforma en une relation sexuellement amoureuse plus que compliquée, tintée de 7 séparations et demie.
Et puis un jour, vous avez lâché l’affaire.

Essayer de coordonner une handicapée des sentiments et un paraplégique de l’engagement ne pouvait être viable.

Vous pensiez en avoir définitivement fini avec  chewing-gum.

Un soir lambda, vous, votre régime draconien, vos dix kilos en moins et votre estomac frustré avez décidé de vous offrir une pizza .
Pas de la pizza d’anorexique.
Non, une vraie pizza dégoulinante, 8 fromages.
Après 3 mois de privations, cette pizza vous semblez d’une légitimité déconcertante.
Vous voilà donc installé devant le 20 heures, votre pizza accompagnée d’une salade verte sans sauce (devez vous rappelez que vous êtes au régime ?)

Vous avez délicatement découpé la première part, prête à l’enfourner.
D’ailleurs, un peu de bave dégoulinait le long de la commissure de vos lèvres, tellement la situation était orgasmique pour une nana en Opération Ventre Plat.

Quand tout à coup,
Chewing-gum apparaît à l’écran.

Tout sourire, il présente son bouquin .

Cette apparition suscita immédiatement en vous une question, certes superfétatoire :

As t on vraiment envie de voir l’ex HDVV , qui vous a piétiné l’aorte, au 20 heures de France 2 ?

Vous en avez eu l’appétit coupé.
Ce qui ne vous était pas arrivé depuis la chute du mur de Berlin.

Il vous parut justifié de faire une réclamation à l’auteur, estimant qu’après tant de dévotion vous méritiez au minimum un exemplaire gratuit, merde !
Vous avez donc manifesté votre mécontentement par mail ;

sublimissimemail.png

Et puis, comme il vous a  répondu qu’il serait ravi de vous offrir son bouquin autour d’un café, vous êtes même allez avec lui dans toutes les librairies parisiennes, le jour de sa sortie, pour vérifier l’état des stocks.

Et comme vous n’êtes pas de nature rancunière, et qu’en plus Chewing gum et un putain de bon écrivain, vous ne sauriez que recommander à vos LecteurSublimants d’acheter Punchlines.

couvpunchlines.jpg

 

facebookpunchlines.png

 

 

 

7 commentaires à “Le Chewing gum de Sublimette”


  1. 0 The Célinette 2 mai 2009 à 9:52

    J’aime beaucoup ta plume, vraiment !
    Par contre la couverture du bouquin fait pas envie en fait … :/

  2. 1 F 2 mai 2009 à 11:23

    très belle histoire en tout cas.

  3. 2 Mademoiselle C. 2 mai 2009 à 19:31

    J’en profite rapidement pour déposer un commentaire qui n’a aucun rapport avec ce billet, mais je mourrais d’envie de te dire que tu vas beaucoup nous manquer, à l’autre bout du monde. Mais je te souhaite tout de même d’y vivre plein de moments de bonheur, loin de tous ces ex-HDVV et autres parasites qui ressurgissent sans-cesse dans notre vie tels de véritables mouches à merde.

  4. 3 Elle 3 mai 2009 à 2:22

    Du grand Sublimette, un bonheur à lire, un bout de toi qui nous montre au combien tu es extraordinairement à part à ta façon (c’est pas de lèche mal placée c’est juste que je veux souligner que tu es toi, avec ta vie, tes façons de faire et que tu les retranscris très bien).
    Mon omniprésence sympathique (je suis et je retiens) s’est faite la malle, par ma faute uniquement, mes soucis et tout et tout.
    Mais c’est pas parce que pour quelques fois je me la boucle que je ne lisais pas.

    Bises Sublimette.

  5. 4 madinlove 6 mai 2009 à 13:24

    Comme quoi il porte vraiment bien son nom. un bien bel article!!

  6. 5 brushcheuse de star 8 mai 2009 à 14:11

    Sur France 2 ????????? ça sert à quoi que je me decarcace moi????? Merci pour la solidarité Sublimette!!!!
    Dommage qu’il ne soit pas venu sur L’AUTRE chaine!!!
    BIses.

  7. 6 JuhLyAhn 13 mai 2009 à 13:59

    hmm… et l’as tu lu ce livre « noir » oui j’ai fais mes recherches de petite curieuse !

Laisser un commentaire


sublimissime@yahoo.fr

sublimissime@yahoo.fr

Sublimette maman

Sublimette maman

Sublimette voyage

Sublimette voyage

Histoires Sublimées :

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Images: Anne Bezborodko anne.bezbo@gmail.com

db87 |
Les copains de Santiago del... |
bobinettes cheries |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | M§IMITµAAµµµµ
| C MOI LA QUEEN ...LOL
| sourirescyclistes