Page d'archive 14

Sublimette se pose une question existentielle

Comme toute Parisienne célibataire de moins de 30 ans qui se respecte, vous vous posez tous les matins (sauf le dimanche) une vraie question de fille:

Pourquoi se sentir obligé d’ouvrir grand la bouche quand on se met du mascara ?

images15.jpg

 

C’est la question que vous vous posez, ce matin en particulier,car ce matin est un matin OTDD:

Opération Tempête Du Désert.

Ça commence par un jour normal de la semaine, sauf qu’aujourd’hui, vous avez un non-événement particulier (allant du simple rdv avec monsieur-le-directeur au rdv galant avec monsieur-le-futur-pére-de-vos-enfants)
Ce matin donc, vous avez précisément envie de vous sentir femme fatale.
Vous voilà partie sous la douche, pleine d’entrain, vous répétez votre rituel quotidien.
Jusqu’ici tout va bien…
Mais les choses se corsent au bout d’un quart d’heure de réveil;

Ça commence par les cheveux :

D’habitude, le soin hors de prix que vous leur appliquez généreusement permet de les discipliner et de les faire briller de milles feux.

Et objectivement ils ressemblent à ça :

images22.jpg

Là, ce matin tout part en live total, le sèche-cheveux les fait crêper, les plaques céramiques gonflés, en moins de 10 minutes vous ressemblez à ça :

images29.jpg

C’est facheux…

Bon pas de panique, vous enfilez vos lentilles de contact d’un geste sûr et précis, question d’habitude ;
Cette sa… de lentille à justement choisis aujourd’hui pour se recroqueviller en 2 et aller se loger derrière votre orbite ;
Douleur…
Au bout de 20 minutes d’acharnement, vous pensez à 2 options :
1- L’énucléation

2- Mettre quelques gouttes de collyre
Sachant que l’hypothèse numéro 1 pourrait sérieusement faire baisser votre potentiel esthétique, vous optez pour l’option 2 ;
Miracle vous récupérez le bout de plastique
Aujourd’hui, ce sera lunettes.


Allez on enchaîne avec les fringues :
No soucy, ça fait depuis hier soir que vous avez réfléchi à la question : chemise/jupe/talon, le trio gagnant, classe mais pas trop.
Mais là, le drame, au moment d’appliquer votre fond de teint, ce dernier coule sournoisement sur le col de votre belle chemise fraîchement pressinguer !

Ok ça sera donc collant/ robe/ boot, moins glamour mais là vous commencez à perdre patience…

Bon un coup de mascara,en ouvrant grand la bouche
(et donc The question :pourquoi s’imposer cet air de merlan frit ???)
…Suivi,juste quelques secondes plus tard d’un immense éternuement qui colle le mascara bien consciencieusement autour de vos yeux. (notez que vous auriez pu, dans l’absolue, éternuer genre 1 minute 30 plus tard, quand le mascara avait séché, mais non…)

Et bien vous voilà fin prête à affronter cette journée OTDD,
moche, mais dynamique, parce que c’est ça être une célibataire parisienne de moins de 30 ans, c’est rester positive, et penser qu’il y a toujours plus mal lotie que vous :

Allez une pensée émue pour nos petites adolescentes boutonneuses qui se cherchent !

images14.jpg

 

 

Sublimette se met au sport


images24.jpg

Comme toute Parisienne célibataire de moins de 30 ans qui se respecte, vous détestez le sport, toutes les pratiques sportives, à 2 exceptions prêt:
- Le shopping, dans ce domaine, vous excellez.
– La chasse au taxi, un samedi soir, à 2h du matin, en plein Bastille, l’horreur absolue pour vos pauvres petits pieds escarpintés, un grand moment de solitude quand vous vous précipitez à 6 sur ledit taxi qui passe sur le boulevard (Vive le rapport Attali…)

Bref, forte de vos convictions, vous n’imaginiez pas que l’on allait vous tirer du lit un dimanche matin pour aller … COURIR
Pardon COURIR ???
Oui COURIR au Parc Montsouris….
Bon certes impossible n’est pas Parisienne célibataire de moins de 30 ans, vous voilà donc cherchant désespérément dans votre penderie de quoi simuler la tenue du joggeur en herbe;
Ok bon, vous ne ressemblez à rien dans ce jogging serpillière et ce t-shirt trop grand, mais vous osez sortir dans cet accoutrement infâme (en même temps, un dimanche matin, personne dans les rues de Paris..)
Vous êtes partie, la motivation à son paroxysme, marchant sur 100 mètres…. pour récupérer le bus qui vous dépose pile poil à l’entrée du Parc (vous n’alliez tout de même pas y aller à pied non ? c’est au moins à 900 mètres !!!)
Vous voilà chaude comme une baraque à frites, prête à COURIR (on dirait presque un gros mot)

images23.jpg1, 2, 3, whouuuuu ,vous voilà lancée, crinière au vent, poumons déployés, en petites foulées, dans la fraîcheur matinale, prête à galoper des heures …
350 mètres,
whouuuuu , vous voilà étalé sur l’herbe, agonisante, rouge, confuse, à la limite de l’inconscience,prêtes à mourir …

La morale de l’histoire :
1- Vous ne réaliserez pas le marathon de New York
2 -pour vivre heureux, vivons avec les fesses flasques et les jambes dodues !
CQFD

Il faut sauver le soldat Sublimette

 

images8.jpg

Comme toute Parisienne célibataire de moins de 30 ans qui se respecte, vous avez un super job, qui vous passionne, qui vous prend beaucoup de temps, qui vous fait bien gagner votre vie.

Car vous vivez bien. Normal vous n’avez pas d’enfant. Et vous êtes célibataire.
Vous dépensez donc toute votre paie durement gagnée dans une vie égoïste faite uniquement de plaisirs perso et futilités … Et vous aimez ça.
L’idée de pouvoir vous offrir une paire d’escarpins (cf. plus bas) hors de prix (6/dixième de salaire) vous excite au plus au point.

Au grand dame de votre mère.Et votre grand mère.Qui s’impatientent.

Vos repas en famille sont devenus une guerre à tranchées ouvertes, ou elles essayent en vain de vous convaincre d’enfanter.


Vous, vous n’êtes pas forcément contre, à quelques détails près :
Vous n’avez pas le temps, vous ne voulez pas mettre votre carrière entre parenthèses pour élever des enfants, en plus vous n’avez pas vraiment l’instinct maternel, et puis ça coûte cher et ça fait caca tout le temps. Et ça bouffe. Un repas pousse l’autre.


Voilà le discours bien huilé que vous tenez bravement devant votre famille aux regards réprobateurs (votre frère, lui, a déjà perpétué la descendance, 2 fois) et à vos amies
Je/suis/ma
riée/j’ai/des/enfants/ qui s’étonnent que vous ne sautiez pas de joie quand elles vous demandent de garder leur progéniture pour une soirée trop rare en amoureux avec leurs maris.

La vraie raison, elle est toute bête : vous n’avez pas encore trouvé l’HDVV.

Sublimette aime la mode

Comme toute Parisienne célibataire de moins de 30 ans qui se respecte, vos armoires débordent de fringues plus improbables les unes des autres, que vous achetez en prévision de votre future taille 34, suite au régime draconien que vous allez vous imposer peut être un jour.
images2.jpg

Vous savez pertinemment que vous ne ferez jamais du 34.
Ni même un malheureux 38.
Peut-être un 40 si vous arrêtez de vous alimenter, à vie.
Mais caresser la certitude du 34 reste un des plus beaux moments de la vie d’une femme, non ?

 

Du coup vous vous vengez sur les chaussures (vos pieds, eux ne vous trahiront jamais)

Et les escarpins, votre passion.
Vous en avez des dizaines ; des talons hauts, des talons très hauts, des noirs, des pailletés, des en velours, en cuirs, d’automne /hiver, de printemps/été…

images.jpgVous rêvez devant la boutique Louboutin, rue Jean Jacques Rousseau, sur une paire qui vous coûterais 6/dixieme de salaire…

Ils ont tous 2 points communs :

- Ils vous font des jambes sublimes

- Ils vous font atrocement mal aux pieds, vous ne pouvez pas marcher avec …

Classe ou confort, il faut choisir !

Sublimer Sublimette

images6.jpgComme toute Parisienne célibataire de moins de 30 ans qui se respecte, vous commencez à vous renseigner sur le botox, les fils d’argents, la liposuccion, lipoapspiration, la plastie mammaire, le lifting facial et nombreuses autres réjouissances…

Mais bien sûr, vous n’utiliserez jamais tout ça, non, vous êtes sublime.

Bon quelques cernes et ridules autour des yeux, malgré les tonnes de crème antirides ultra coûteuses que vous mettez depuis votre vingtième anniversaire.
Ok vos seins n’ont plus l’arrogance de vos 16 ans, mais tout de même, ils tiennent la route (sans mauvais jeux de mots)
D’accord, vous avez un peu de cellulite sur les cuisses. Mais en regardant bien, de loin, en contre jour, ça ne se voit pas.
Et puis les hommes préfèrent les grosses non ?

images5.jpg
Disons simplement pour résumer que vous êtes plus proche de Monica Belluci que de Kate Moss.
Voilà, d’autres questions ?

Les amis de Sublimette

Comme toute Parisienne célibataire de moins de 30 ans qui se respecte, vous avez beaucoup d’amis…

Que vous divisez en plusieurs catégories :

images21.jpgVos copines, qui elles-mêmes se divisent en sous catégories au fur et à mesure des années :

  • Les Je/suis/mariée/j’ai/des/enfants/, heureuses et rayonnantes, soucieuses de vous caser très prochainement (« tu fais quoi samedi prochain ? , parce que mon cousin Henry vient manger à la maison ») et souvent offusquées par vos frasques amoureuses (« il serait peut être temps de te poser, non ? »)
  • Et les je/suis/célibataire/et/fière/de/l’être/,de plus en plus rares, qui attendent avec impatience que vous leur racontiez vos frasques amoureuses et à qui vous racontez tout. En détail. Croustillants.

images4.jpgVos copains joyeux, véritable armée d’hommes serviables, qui vous trouvent toujours sublime et qui vous aiment tel que vous êtes, même ronchon.

Là encore, vous en avez un pour chaque circonstance :

Poser votre tringle à rideaux et faire la vidange de votre voiture, vous aidez à remplir votre déclaration d’impôt,vous sortir le samedi soir dans des bars joyeux ou des messieurs joyeux tout nus se douchent au milieu de la salle, , bruncher le dimanche, vous emmener en vacances, vous sortir à l’opéra (version robe de princesse et chignon).
Comment ne pas être une célibataire épanouie dans de telles conditions ?


Par contre, vous n’avez pas de copains hétéros, il y a bien longtemps que vous ne croyez plus en l’amitié entre homme et femme.

images12.jpg Vos collègues de travail, pas vraiment vos amis, pas vraiment des étrangers, vous passez souvent de longues soirées ensemble, chez les uns, chez les autres, toujours en vous promettant de ne pas parler boulot et politique, mais finissant toujours inlassablement par engager d’interminables débats de pilier de bar, qui, quoi qu’il se passe, ne feront pas avancer les choses .

images41.jpgVos ex, même si vous ne les voyez pas souvent, vous mettez un point d’honneur à garder une certaine forme d’amitié avec les hommes qui ont partagés un morceau de votre vie.
Ce rapport au sentiment amoureux a toujours été un mystère pour vous : comment peut être aussi proche et puis l’instant d’après ne plus rien avoir ?

 

Vous êtes sublime…

images3.jpgVous êtes une Parisienne célibataire de moins de 30 ans, vous êtes jeune, vous êtes belle, vous êtes intelligente, vous êtes sublime…
C’est en tout cas ce que vous vous dites devant le miroir les bons matins.

Comme toute Parisienne célibataire de moins de 30 ans qui se respecte, vous avez débarqué de votre province natale, il y a quelque année, pour suivre un garçon, forcément…
Entre-temps, vous avez quitté le fameux garçon (trop ennuyeux) mais vous êtes resté dans notre chère capitale.
Officiellement pour le boulot (les jobs aussi intéressants que le vôtre ne courent pas les rues en province) ; vous êtes resté parce que vous êtes tombée amoureuse de Paris, et de cette vie un peu folle que vous menez.
Vous avez appris à découvrir votre ville, au fil des soirées, des brunchs dominicaux, des verres entre amis, des journées shopping, ou des promenades.
De st Germai
n à Opéra, des Champs Élysée à Bastille, de Montparnasse au bois de Vincennes, vous aimez  images11.jpg Paris.


Vous avez vécu dans plusieurs arrondissements, dans de très beaux appartements haussmannien, dans des studios sordides, en squatte, en couple, en colocation, seule.

Vous adorez votre vie de parisienne.
Le métro qui pue, le periph toujours bouché, la demi-heure tous les soirs pour garer sa voiture, les parkings à 6 euros de l’heure, la pollution, la coupe de champagne à 18 euros dans les bars pseudo branchés du Marais, la salade à 20 euros dans les restos tendances de la rue de Lappe, les loyers exorbitants, les apparts tout petits, les gens qui font la gueule… Vous adorez !!!

 

1...1011121314

sublimissime@yahoo.fr

sublimissime@yahoo.fr

Sublimette maman

Sublimette maman

Sublimette voyage

Sublimette voyage

Histoires Sublimées :

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Images: Anne Bezborodko anne.bezbo@gmail.com

db87 |
Les copains de Santiago del... |
bobinettes cheries |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | M§IMITµAAµµµµ
| C MOI LA QUEEN ...LOL
| sourirescyclistes