Page d'archive 4

Le Sublimissime questionnaire, by Sublimette. Invité 1, OSMANY

Comme toute célibataire parisienne  de moins de 30 ans qui se respecte, vous êtes profondément egoisto-narcissique.
Le monde tourne autour de vous, de vos escarpins et de votre blog.
Et vous n’en éprouvez pas le moindre complexe.
Vous aurez largement le temps de donner aux autres lorsque vous serez mariée-2enfants-en banlieue.


Cela dit, parfois, vous vous ouvrez à vos congénères.
Notamment, tout les matins en papillonnant de blog en blog…
Et il y en a quelques un qui vous plaise beaucoup.


Alors vous avez décidé de prendre une grande décision :
Dorénavant, dans Sublimissime, vous mettrez en avant, tous les mercredis, un blogueur que vous aimez beaucoup…
Voilà donc officiellement ouverte la rubrique :

sublimissimequestionnaire3.png


Et pour ouvrir les festivités, vous vous deviez de commencer par votre ami Osmany, qui, à part tenir un blog sympa, prendre de belles photos,vous offrir des verres et vous accompagner en studio,

est un garçon délicieux…

image15.png

 

1 – T’es qui ?

Osmani Tavares, jeune homme de 25 ans bourré de qualités et de défauts comme tout le monde, passionné de plein de choses comme le sport, le cinéma et plus récemment l’univers de la photographie.

2 – Ton blog c’est quoi ?

OhmyBloogness.com : un blog perso qui n’est pas « trop » perso et sur lequel je raconte un peu mon quotidien, ce qui m’a animé récemment, passionné ou irrité…Les thèmes y sont variés, même si une dominante ciné existe.

image14.png

3 – Et Sublimissime, tu l’as connu comment ?viking.gif

Au hasard de mes pérégrinations webesques.
J’ai aimé le ton, les expressions, les Vikings et les tawinages.

Et puis on a bu un verre, un soir, et là, c’est parti !
(*NDLS: toutes proportions gardées…)

4- Ton livre de chevet ?

9782757801772.jpg

 

Dans l’absolu : Le monde selon Garp, de John Irving.
Œuvre humaine au possible, drôle et touchante.

 

5- Dans ton i-pod, t’écoutes quoi ?

C’est mélangé et éclectique.
Ca va de « Cocoon » à la « Fonky Family » en passant par « Aaron » et en terminant par du « Johnny Cash ».
Oui madame.
(*NDLS: on ne juge personne ici, monsieur)


6 – La personne que tu aimes, elle s’appelle comment ?

J’aime ma maman, mon papa, mes frères et soeurs…et plein de monde. Comment ça, j’esquive?
Tu crois qu’on n’aime qu’une personne toi ?
(*NDLS: ben non… je n’ai rien dit…)

7 – Ton odeur favorite ?

L’odeur du pain chaud le matin.
Oui, je suis très terre-à-terre comme garçon.

8 – Ton plus gros défaut ?

La procrastination. Pas bien la procrastination.
(*NDLS: on avait dit pas de mot trop compliqués…)

9 – Le métier que tu aurais aimé faire ?topgun198602g.jpg

Quand j’étais petit, pilote d’avion.
Et même aujourd’hui je reste fasciné par les avions, toussa toussa.
(*NDLS: non, mais t’es mieux derrière un ordi…)

10- La personne qui a influencé ta vie ?

Ma mère.
À une décision près, ma vie n’aurait pas du tout été la même.
Chaque jour on fait des choix qui se révèlent cruciaux, mais je pense que quitter l’Afrique a été la plus grande.

11- Ta qualité principale ?

L’intégrité.

12 – Le dernier spectacle qui t’a marqué ?

J’en vois pas des masses, donc on va dire « Toc toc » de Laurent Baffie

13 – La phrase qui te fait avancer ?

« Deviens ce que tu es ».
Faut écouter son corps et ses envies, ne pas vivre contre nature et faire ses choix en fonction de ce que l’on aspire réellement.
(*NDLS: oui t’as raison c’est pour ça que je donne beaucoup de champagne à mon corps,parce qu’il me le réclame)

14 – Les blogs que tu lis ?

T’as pas encore plus chiant comme question ? J’en suis plein plein plein…pffiou.

(*NDLS: Tu pouvais juste répondre Sublimissime, parce que c’est le mieux de toute la blogosphère… un peu de léchage, que diantre !)

15 – Ton produit de beauté favori ?

Euh… le gel douche ?

(*NDLS: attends t’es pas Über?)

16 – Ton quartier de Paris préféré ?

Bastille la nuit, c’est vivant et électrique.

108287.jpg

17 – Le pays où tu aurais aimé vivre ?

Peut-être pas tout le temps, mais j’aimerais bien vivre quelques années dans un endroit atypique comme les Fidjis, la Nouvelle Zélande etc…

18 – Ton souvenir d’enfance le plus cher ?

Je me souviens quand j’étais petit que je parcourais les rues de Bissau en Afrique dans ma petite voiture à pédales et que j’imitais Superman avec une serviette de bain.
Le genre de souvenir qui me rappelle d’où je viens.
(*NDLS: tu veux nous faire chialer?)

19 – Ton premier geste du matin ?

Prendre mon iphone et me réveiller en douceur avec mes mails etc…geek inside.

20- Le dernier film que tu as vu ?

SLUMDOG MILLIONAIRE : Fabuleux

images4.jpg

*Note De La Sublimette

Les vacances de Sublimette,Sublimette Baroudeuse de l’Hémisphère sud (chapitre 4)

Un paquet de Long Jobocbslim.gif

Le soir, après vos heures de boulot éreintantes (le temps de travail est de 48 heures en coiffure pour la Nouvelle-Calédonie) à coiffer de la femme de fonctionnaire pétée de thunes, de l’Australien en goguette ou de la Japonaise ne jurant que par vous pour la choucrouter, vous filiez directement au Nakamal du Motor Pool.

Un endroit à ciel ouvert, aménagé souvent avec trois fois rien, des palettes en guise de bancs autour d’un feu de camp.

Chaque soir, vous retrouviez plein de gens, toutes ethnies confondues, réunis pour boire le fameux kava, servi dans une demie noix de coco.

images31.jpgC’est une boisson à l’aspect terreux issue d’une racine de poivrier cultivée essentiellement aux îles Vanuatu.
Il aurait des vertus antistress, anesthésiantes et euphorisantes.
Vous ne saviez pas pour les autres, mais pour vous… oui

Vous dégustiez cul sec votre bol de kava en laissant, coutume oblige, un peu de boisson au fond du bol pour la jeter au sol.
Rapport à un Dieu Caldoche, vous n’avez jamais vraiment compris pourquoi…

Puis vous gobiez direct un morceau de poire pour faire passer le goût de terre au fond de la gorge.
Très peu glamour, mais efficace.

champagnecoupe.gifFinalement, les prémices de vos rituels d’après journée de boulot de Parisienne d’aujourd’hui, le feu de camp en moins (il ferait désordre au milieu du café Beaubourg) et le temps de dégustation de votre coupe de champagne en plus.

Le soir venu, vous rentriez dans votre petit studio, où HDVV année 2000 vous attendait bien sagement sous le bananier du jardin, avec un énorme P_ _ _ _ _ _ de B_ _ _ fraîchement cueillie.
Et vous avez appris, de manière très pédagogique, à rouler avec des Long Job.

Peut-être une des choses que vous regrettez le plus de votre Vie calédonienne.
Parce que tant qu’à faire, mieux vaut fumer de l’herbe de qualité qu’un vieux bout de pneu acheté à un adolescent casqué de travers.
Enfin, vous dites ça, vous ne dites rien…

Rassurons votre LectoratSublimant, savoir confectionner un joint n’est plus une chose utile aujourd’hui que vous êtes une femme respectable.
Fumer c’est pas bien.

Top crédibilité.

400pxnllecaledonievanuatucartesvg.png

Une carte marine des eaux du Pacifique

Le gros avantage de la Calédonie, c’est que quand vous êtes en week-end, vous êtes en vacances.
Et ça, ça vaut 1 million de dollars.

Parce que le samedi soir, après une longue semaine, vous quittiez votre studio de Baie desgww4cr4w.jpg Citrons pour Kaîna, le bateau de HDVV année 2000, au mouillage sur la Baie de L’orphelinat.

S’endormir avec le cliquetis de l’eau contre la coque, se réveiller avec la mer contre le hublot et bronzer à moitié nue, bercée par les vagues …
…Vomir la tête dans le seau parce que vous avez le mal de mer…

Votre life était cool.

Parfois, vous migriez avec quelques amis sur un îlot.

images5.jpgVous partiez tôt le matin, vous pêchiez du rouget et vous filiez le déguster sur la plage, grillé au feu .

images13.jpg
La sensation de Robinson est assez formidable quand vous vous dites que vous êtes juste au milieu de la mer de Corail, sur un petit bout de terre, seule au monde.

Parfois, en chemin, vous rencontriez un tricot rayé.
Une petite bestiole fort sympathique

tricotraye.jpg

Vous croisiez souvent ces serpents marins au venin mortel (leur morsure équivaut à dix fois celle du cobra royal) un peu partout.

Vous pouviez être rassurée, ils ne sont pas du tout agressifs et sont super craintifs.
Ils ne sont dangereux que lorsqu’ils se sentent dérangés ou menacés.
D’ailleurs, les gamins ont l’habitude de jouer avec eux.
Curieusement, pas vous…

C’est précisément lors d’une de ses petites escapades que vous avez décidé que l’ensemble de votre vie n’allait être qu’une suite d’événements sublimes et transcendants.

Après 1 année passée sur le caillou, vous avez quitté HDVV année 2000, refait vos petites valises et rentrée en métropole.
Il vous a fallu des mois pour vous réhabituer à la vie française ;

ncdfk.gif

Vous espérez que votre Bébé Frère vivra son aventure Caldoche avec la même intensité que vous avez vécu la vôtre…

Sublimette Baroudeuse de l’Hémisphère sud (chapitre 3)

images3.jpgUne cinquantaine de lettres

 

 

Votre premier réflexe, une fois débarquée et installée, fut de foncer dans une agence OPT, le France Télécom local.logooptnc.gif

Il vous fallait 2 choses :


D’abord un abonnement rechargeable pour votre portable.
À l’époque, la minute de communication était extrêmement chère :
120 francs CFP la minute (presque 1 euro).
Autant dire que vous n’appeliez pas vos copines pour juste dire que vous arriviez.
Ni votre amoureux pour regarder les étoiles par téléphones interposés.

De la communication brève et objective:

 » Salut c’est moi je rentre à 20 heures, on dîne chez Moana et Pétélo, soit prêt »

Bip bip bip…

La deuxième fut d’acheter une carte OPT pour téléphoner en Métropole.
Sésame pour garder un lien avec votre Famille.
C’est installé le rituel du dimanche soir avec votre Petite Maman :
Vous vous appeliez à tour de rôle, pour vous raconter les événements de la semaine.
Puis vous concluiez systématiquement par un :
- Bonne journée maman
- Bonne nuit ma chérie.


Au début vous avez eu du mal avec les 10 heures de décalage horaire.
Vous appeliez parfois en plein milieu de la nuit pensant qu’il était 7 heures du mat.

L’avantage quand on vit à l’autre bout du monde, c’est que personne ne vous fait chier inutilement.
L’inconvénient, quand on vit à l’autre bout du monde, c’est que vous êtes seule quand vous avez un gros coup de déprime.
Vous pensez notamment à ce soir de lendemain de Noël 2000,où toute votre famille était sous le sapin en train d’ouvrir les cadeaux (le matin pour eux) alors que vous vous rentriez de l’îlot Signales où vous veniez de passez la journée.
Peut-être un des moments les plus douloureux, parce que pour le coup, vous auriez vendu un rein pour être ne serait ce que quelques heures avec eux sous le sapin de Noël.

Alors l’ensemble de vos copains et copines de France et de Navarre vous envoyaient de longues lettres que vous avez conservées.
Quelle joie lorsque vous ouvriez votre boîte à lettre d’y trouver une enveloppe.

Aujourd’hui, communiquer avec Nouméa est devenu un jeu d’enfant notamment grâce àimages12.jpg Skype.
Du coup maintenant c’est vous qui êtes connectée le dimanche matin pour voir apparaître sur l’écran vos amis calédoniens et votre Parrain.

Ensemble vous commentez l’évolution de sa calvitie de plus en plus marquée
Les joies de la modernité…

Vous devez avouer que vous êtes à chaque fois émerveillée de pouvoir parler si facilement avec l’autre bout de la planète d’un simple clic.
Mais les vieilles habitudes restent :
- Bonne journée Sublimette.
- Bonne nuit Parrain

 

cax4jm7x.jpgUne vieille assurance voiture
 


Il y a un aveu que vous allez devoir faire à votre LectroratSublimants.

Un truc horrible que vous avez acheté quand vous veniez d’avoir votre permis, en 98.
À votre décharge, vous étiez jeune et influençable.
Bon, vous pouvez le raconter, 10 ans plus tard il y prescription.
Alors voilà :

Pour vos 18 ans, vous vous êtes offert une clio TUNING

Le vrai truc de joejoe, rabaissé, avec un énorme pot qui faisait un boucan d’enfer, un faux capot de16S,des pédales rapprochées, jantes brillantes et bien évidemment la touche du chef :sum2505064.jpg
Le volant en peau de daim bleu, assorti au pommeau de vitesse

La grande classe.

Et vous en étiez très fière de cette clio TUNING. Vous la laviez religieusement tous les week-ends à l’éléphant bleu de Valence.


Oui, vous n’avez pas eu une adolescence facile.

Alors quand vous avez quitté la France pour Nouméa, vous avez légué très cérémonieusement ce bijou de beauferie à votre Moyen Frère.

Qu’il a malencontreusement éclaté contre une falaise du Vercors quelques semaines plus tard.
Rassurons nous, il n’a pas eu une seule égratignure.
Par contre Clio TUNING a été transformée en accordéon.
Voilà qui marqua la fin de son règne.


De toute façon vous veniez d’acheter une nouvelle voiture à Nouméa.
Beaucoup, beaucoup plus humble et discrète.

Une vieille et épuisée Volkswagen achetée 40 000 francs CFP (330 euros).
Avec de la rouille au-dessus des pneus.
images2.jpg
Et la ceinture de sécurité coupée
Notons que le contrôle technique n’était pas obligatoire pour l’achat d’un véhicule
Ni le port de la ceinture.

Elle vous aura été fidèle jusqu’au bout.
Vous avez fait le tour de la Calédonie avec elle.
Vous baladant de Plum à Hiengene, de Koné à Tiwaka
Et surtout, elle vous a donné une leçon si utile :
Toujours vérifier les niveaux.
Et mettre ponctuellement de l’eau dans le réservoir.
Parce qu’une nuit ; sur le chemin de l’aéroport pour chercher vos Grands parents venu vous rendre visite, vous vous êtes retrouvée en plein milieu de la brousse, seule, sans réseau à votre portable et votre capot fumant.
Un grand moment de solitude.
Heureusement qu’une compréhensive famille Kanak allez également à la Tontouta…

Vous tenez à rassurer le futur HDVV, peut-être lecteur de Sublimissime :
Aujourd’hui, vous avez une voiture plus que normale, une bonne vieille twingo, dans laquelle, puisque vous êtes une vraie fille, vous ne mettez jamais d’eau ou d’huile, ce qui vous a valu une magnifique joint d e culasse il y a quelques années …
Ah ! les femmes…

 

 

Demain, la suite…

Sublimette Baroudeuse de l’Hémisphère sud (chapitre 2)

bandeaucafatgch.gifUne carte de la CAFAT

 

Une fois arrivée sur le Caillou, il vous a fallu moins de 24 heures pour décrocher un boulot.
De la coiffeuse métropolitaine avec tous ses diplômes en poche, attire le patron de salon Ginette calédonien.
Vous avez donc fait vos premières armes dans le très chic salon Jean Louis David de la baie de l’orphelinat.
Votre patron tortionnaire, certainement l’homme le plus antipathique et sinistre de toute l’île, vous a appris à faire des coupes à 25 000 francs CFP (200 euros) et à vendre du luxe, tout en vous démontrant l’art du management.
Une expérience dont vous ne remercierez jamais assez ce gros porc…

Votre première feuille de paye (120 000 Francs CFP, 1000 euros) vous donna donc droit à votre carte d’assuré CAFAT.
L’équivalent de notre carte Vitale, mais avec des consultations et visites médicales remboursées qu’à hauteur de 40% ;
Être malade à Nouméa est un luxe.
Un luxe qui vous a coûté cher, puisque vous étiez tous les mois au laboratoire pour des prises de sang, rapport aux douloureuses infections urinaires que vous vous tapiez régulièrement.
Joie de la douleur…

Vous ne savez pas pourquoi, mais ce document,plus que les autres, vous donna vraiment l’impression de faire partie du truc.

 

250pxcoconutart06.jpg

 

Une noix de coco

 

 

 

Il y a un homme sur cette planète qui peut se vanter de vous avoir fait faire du camping.
Celui avec qui vous viviez dans votre petit Studio Nouméen.
L’Homme De Votre Vie année 2000.

Une romance qui commença sur les hauteurs du Centre Tjibaou et qui se finit avec pertes et fracas, comme toutes vos histoires d’amour…
Un jour, ce charmant jeune homme déposa sa brosse à dents dans votre salle de bain et il ne quitta plus votre appart.
Vous vous êtes fait avoir comme une bleue.

betico.jpg Pris d’une fougue qui lui ressemblait tant, il rentra un soir avec 2 billets du Betico , le bateau qui fait la liaison entre Nouméa et l’île des pins.
Et comme c’était un homme prévenant, une plaquette de Primperan, rapport à votre mal de mer.


Quand vous êtes pété de pognon, vous réservez une chambre au Merdien.

Quand vous êtes jeunes et sans le sou, vous campez au gîte Nataiwatch sur la baie deimages11.jpg Kanumera pour moins de 4000 CFP (30 euros) la nuit.

Alors, voilà comment vous vous êtes retrouvé à planter votre canadienne et y ranger vos boîtes de raviolis.

Et comment vous avez appris à ouvrir des noix de Coco à coup de coupe-coupe.
Quand HDVV 2000 s’est rendu compte que vous risquez de crever l’œil du gentil Kanak qui vous faisait la démonstration, il vous a confisqué votre machette.
Vous étiez punie jusqu’à la fin du séjour, pas le droit de l’utiliser.
Vous, vous trouviez que ça vous donnait un petit air d’aventurière, accroché à votre ceinture.
Mais bon…

C’est également sur l’île que vous avez fait la plus curieuse des rencontres ;
Lucie, une jeune fille qui travaillait au gîte depuis 2 ans et, qui était dans le même collège que vous quand vous étiez adolescente vivant à moins de 13 kilomètres de chez vos parents.
Et que vous croisez à l’autre bout du monde pour la première fois…
La magie de l’Océanie.

Plus tard, vous vous êtes embourgeoisée et vous avez connu d’autres HDVV, qui à leurs tours vous ont emmené en vacances.

Il y en a même un qui vous emmènera au Méridien de l’île des Pins…
ap1841gr2md.jpg Accoudée à la fenêtre de votre Bungalow 5 étoiles, vous ne pouviez pas vous empêcher de penser que ces vacances en camping étaient certainement les plus belles que vous n’aviez jamais passée avec un homme…

 

iledespinspiscinenaturel.jpgDemain ,la suite…

Sublimette Baroudeuse de l’Hemisphere sud (chapitre 1)

Comme toute Parisienne célibataire de moins de 30 ans, en vacances chez ses parents, qui se respecte, vous avez droit au repas de famille quotidien.

Vous vous êtes envolée du nid familial depuis belle lurette ;
Votre Moyen Frère a acheté un appartement avec Votre Jolie Belle Sœur il y quelques années ;
Votre Bébé Frère vient de quitter la maison pour un squatte avec des minettes en strings, laissant donc vos Gentils Parents comme deux couillons, seuls, sur leur canapé
repasfamille.jpg
Votre présence dans la maison devient donc prétexte à de longs dîners où généralement, tout le monde finit par s’engueuler.
Comme tous les repas de famille lambda.
La vôtre en particulier.

Et au milieu de ce joyeux bordel, votre Bébé Frère lâche une bombe :

« Papa, maman, je pars vivre à Nouméa le mois prochain. »

Gros blanc.
Vous ne savez pas pourquoi, mais vous sentez que ça va être de votre faute.

D’ailleurs, la grande sœur surprotectrice qui sommeille en vous reprend immédiatement le dessus :

- Il n’en est pas question, tu es beaucoup trop jeune.

Regard franchement amusé de Bébé Frère :

- En même temps, j’ai 21 ans, donc 1 an de plus que toi lorsque TU es partie à Nouméa.

Merde, vous ne l’aviez pas vu venir celle-là…

Il vous faut une réponse de politicienne Putafrange en campagne :

- Oui, mais moi, c’est pas pareil.

Bien joué Sublimette.

Vous doutez gravement de votre pouvoir de persuasion.
Votre Bébé Frère étant aussi têtu que sa Grande Sœur.

Ce qui donna lieu pour vous à une petite introspection et une bonne séance de souvenirs.

Parce que le soir venu, une fois montée dans votre chambre d’adolescente coléreuse, vous avez sorti votre Boite Caldoche, dans laquelle est rangé tout un tas de souvenirs de votre vie en Kanakie.


11676965049216d6993.jpg

Un billet Air France

 

 

La première fois que vous avez atterri à la Tontouta, c’était un peu par hasard en novembre 1997.
Votre Parrain venait de s’y installer.
300pxaroportnoumatontouta.jpg
Vous alliez avoir 17 ans et vous aviez très envie de vous offrir un anniversaire sous le soleil.

30 heures de vol, une escale à Bangkok, et 10 heures de décalage horaire plus tard, vous voilà dans le 4X4 qui vous conduit à Nouméa.

Après quinze jours de vacances passés sur le caillou vous n’aviez envie que d’une chose, venir vivre ici.

D’abord parce qu’on peut difficilement faire plus en termes d’éloignement géographique, mais surtout parce que vous êtes tombée amoureuse de l’île…

Alors, vous avez fait tout ce que vous deviez faire en France, terminer vos études, emmagasiner le plus d’expérience professionnelle possible et surtout mettre un maximum d’argent de côté.

Et vous êtes partie en octobre 2000. La veille de vos 20 ans.

destinationnouma.jpgDemain, la suite…

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Les Petites Culottes de Sublimette, Chapitre 1, la Sex Tape.

Comme toute célibataire parisienne  de moins de 30 ans qui se respecte, vous entretenez une relation cordiale avec le string.

Vous avez succombé , de 1999 à 2003, à l’affreuse période string.
Oui, vous l’avouez;
Et que celle qui ne s’est jamais titillé l’anus avec son bout de ficelle vous jette la première pierre.

Vous avez donc une belle collection d’ensembles  ficelés.image21.png
Que vous avez religieusement rangé et oublié au fond de votre tiroir  en attendant que le coupe caca revienne à la mode.

Et puis, un matin, mue par une sorte de regain nostalgico-dramatique:
Vous exhumez l’ensemble blanc,le Aubade, celui de la collection 2002, que toute célibataire parisienne  de moins de 30 ans possède obligatoirement.

Et bien, ce jour-là fut jour d’humilité gênante pour vous.

Pas de langue de bois.
Quelque soit la matière, la forme ou la taille de votre croupe, le string, ça gène.

image12.png

Alors, après 1 journée de boulot à crapahuter dans tous les sens, il fut obligatoire de remettre votre string en place.

Notons que vous auriez pu allez dignement tirer votre ficelle dans les toilettes.
Mais là, vous étiez au milieu du couloir.

Personne à droite.
Personne à gauche.

Alors, dans un geste d’une pudeur infinie, vous tirez la ceinture de votre pantalon, enfouissez votre main aux tréfonds de votre intimité et remettez la ficelle bien parallèle à votre raie.
Le tout avec la classe qui vous caractérise.
Ni vu ni connu.

Soulagée, vous regagnez d’un pas léger votre bureau.

Vous vaquez à diverses occupations (en langage éducation nationale, ça veut dire que vous brassez du vent pour faire illusion) lorsque le téléphone sonne.

- Monsieur le directeur, bonjour.
- Sublimette, auriez-vous l’extrême amabilité de monter dans mon bureau immédiatement s’il vous plaît ?

Vous grimpez 4 à 4 les marches jusqu’au second étage, antre hiérarchique.

- Sublimette asseyez-vous.
- Que se passe-t-il, Monsieur le directeur ?
- Dites-moi Sublimette, quel a été l’évènement majeur de cette rentrée scolaire ?
- Un nouveau référentiel CAP coiffure ?
Une création d’un BTS coiffure ?
Une nouvelle inspectrice ?
images2.jpg
- Et …
- Et ?
- Et l’installation de cameras de surveillance dans les couloirs,

alors ma petite fille, la prochaine fois que vous vous fouillez la culotte, faites le dans l’intimité de votre bureau…

Vous n’avez pas osé lui spécifier que vous portiez un string…

 

À suivre, Les petites culottes de Sublimette, chapitre 2, Le Peep Show.

Les petites culottes de Sublimette, Chapitre 2, Le Peep Show

Comme toute parisienne célibataire de moins de 30 ans qui se respecte, quelles que soient les circonstances, vous ne portez jamais des sous-vêteimage22.pngments dépareillés.

Principes de vie Nº 7.

Parce qu’on ne sait jamais.

  • Hypothèse Haute:

Un samedi matin lambda, vous allez chercher votre lait chaud/amande au Starbucks.
Vous rentrez chez vous, en rêvassant.
images3.jpgDu coup, vous percutez Paul walker en train de téléphoner torese nu.
Immédiatement,vous lui proposez de venir se débarbouiller dans votre acceuillant appartement de filles.
Paul accepte, en vous souriant.
Une fois chez vous, Paul vous renverse sauvagement sur le canapé pour vous déshabiller et par extension, vous  tawiner sauvagement .

C’est dans ce genre de situation que vous êtes contente d’avoir des sous-vêtements coordonnés.

  • Hypothèse Basse:


Un samedi matin lambda, vous allez chercher votre lait chaud/amande au Starbucks.
Vous rentrez chez vous, en rêvassant.
images11.jpg
Du coup, en traversant la rue, vous n’apercevez pas le camion qui arrive en trombe et qui vous percute .
Vous voilà alanguie sur la chaussée.

Entre la vie et la mort, vous entendez la sirène des pompiers.
Là vous vous dites que c’est le moment ou jamais de rencontrer l’HDVV.
Évidemment, Petit Jesus ne l’entend pas de cette oreille et vous affuble de vieux pompiers moustachus, heureusement compétents, qui , pour vous réanimer, sont obligés de découper sauvagement vos vêtements, devant le regard concupiscent des badauds.

C’est dans ce genre de situation que vous êtes contente d’avoir des sous-vêtements coordonnés.

Des exemples, vous en avez des tas.

Comme, ce matin là:

Une fois vos sous-vêtements coordonnés enfilés, vous décidez de faire une association vestimentaire compliquée.
Votre robe Maje,+ une paire de collant en laine (très peu glamour,  ) + un sous-pull, bref, vous êtes parée pour le froid .
49083652oaix.jpg

Mais après 30 minutes de voiture et 2 étages grimpés, ce qui devait arriver arriva.

Le choix vestimentaire audacieux se transforme en choix vestimentaire hasardeux.

Le pull remonte en boule sous vos seins et le collant redescend en boule sur vos hanches.
Vous subissez  également le phénomène bien connu de chaque femme de cette planète, le CUL GOURMANT.
La culotte, certes coordonnée au soutien-gorge, mais qui, aidée du collant, se roule en boule dans votre derrière.

Ça fait beaucoup de choses pour une simple femme.

Arrivée en salle des profs, vous claironnez un rapide bonjour à tout le monde et précisez :

« Je m’isole quelques instants dans la réserve, merci de ne pas me déranger. »
Vous fermez tout de même par sécurité la porte à clef.
On ne sait jamais.
Il serait navrant qu’un être humain, quelqu’il soit, vous surprenne en train de faire ce que vous avez besoin de faire.

Dans un geste d’une rare élégance, vous remontez votre robe au dessus de votre nez, baissez votre collant à mi-cuisses, remettez votre culotte en place, levez une jambe sur la chaise pour tirer votre collant, offrant votre fondement  à la fenêtre (on s’en fout, le premier voisin est à plus de 600 mètres) et enfin rajustez votre pull et rebaissez votre robe.
Ça c’est fait.

Vous vous sentez femme à nouveau.
Vous êtes prête à sortir et reprendre une activité normale.

Vous entendez comme un vibreur de portable.
Non en fait c’est un peu comme… un rire étouffé.
Vous vous retournez d’un bloc.
Devant vous, enfin derrière la fenêtre, 2 grands blacks arborant fièrement le casque de chantier orange fluo.
images21.jpg
Qui se marrent.

Parce qu’il y a un chantier derrière votre établissement,
La construction d’un nouveau bâtiment scolaire.
Vous n’aviez pas percuté que :

  1. le chantier avancait aussi vite.
  2. le toit du nouveau bâtiment arrivait au niveau du second étage de l’ancien.

C’est dans ce genre de situation que vous êtes contente d’avoir des sous-vêtements coordonnés.

À suivre, Les petites culottes de Sublimette, Chapitre 3, Le Striptease.

Les petites culottes de Sublimette, Chapitre 3, Le Striptease.

Comme toute parisienne célibataire de moins de 30 ans qui se respecte, vous posséder une collection de Culottes GnaGna.

La Culotte GnaGna se veut confortable, en coton.
Achetée chez HetM.

Et surtout, arborant fièrement de l’inscription tout simplement ridicule
Ou du motif régressif :
Daisy, Dora l’exploratrice, Cendrillon ou Wonderwoman.

 

culotte.jpg

 

Tant qu’à faire, faisons-le vraiment.

La Culotte GnaGna se porte quelques jours par mois, pour cause de destruction de l’endomètre.
En cas de problèmes techniques (autrement dit de vidange excessive), mieux vaut niquer une culotte Mickey à 7 euros qu’une Princesse TamTam à 50.
CQFD

De toute façon, La Culotte GnaGna n’est faite pour être uniquement vue que par vous.
Uniquement.

Alors, lorsqu’un matin d’indisposition lambda, votre choix se porte sur la Culotte GnaGna blanche avec un beau Mickey au cul, vous assumez.image13.png
Et personne ne la verra.

Vous mettez tout de même une paire dim’up et un affriolant soutien-gorge en dentelle noire  sous votre petite robe, histoire de rester digne dans  le ridicule et vous sentir un peu femme.

Dans l’après-midi, pendant un intercours, vous allez vous repoudrer rapidement le nez (vous allez faire pipi quoi).
Rapidement ;
Parce que vous avez cours et que ça va sonner.

Ce qu’il faut savoir de vous en tant que prof, c’est vous ne supportez pas le moindre retard de vos apprentis.
5 minutes et il ou elle est renvoyé violemment de votre cours.
image3.png
Donc, dès la sonnerie stipulant la fin de la pause, une vingtaine de jeunes courent à perdre haleine dans les couloirs jusqu’à votre salle.
Où ils vous attendent sagement en rang d’oignon.

image23.png

 

(Non mais sinon vous êtes une prof sympa ;
Un peu despote, mais sympa)

 

Vous n’avez jamais été en retard donc ;
Vous devez donner l’exemple.
Alors lorsque la sonnerie retenti et que vous êtes en train de faire vos petites affaires dans les toilettes à l’autre bout du couloir alors que vous avez un cours de brushing dans moins d’une minute, vous vous hâtez.

Vous remontez et rebaissez le tout avec une rapidité proche de l’hystérie et bondissez dans le couloir pour arriver dans le salon d’application.

Un salon d’application étant, un grand salon de coiffure, avec de grandes glaces tout le long des murs.
Pour que l’élite de la nation que vous formez avec entrain tous les jours, puisse devenir des professionnels chevronnés en montage de mise en plis.

Vous voilà donc au milieu de la salle et imposez le silence, vos jeunes ricanant bêtement.

C’est marrant; parce qu’avec le jeu des miroirs, vous apercevez  un détail que vous connaissez bien.

Votre Culotte GnaGna Mickey.

D’un geste mal assuré, vous venez vous tripoter la fesse gauche.
Oui c’est bien ça.
Dans la précipitation, votre robe s’est coincée dans votre Culotte GnaGna Mickey et vous avez déambulé dans le couloir  sans qu’aucun petit con ne vous le signale.

mikey.png

En langage de filles, ça s’appelle un grand moment de solitude.
En langage de prof, ça s’appelle une perte violente d’autorité.

 

Après tous les événements de ces dernières semaines, vous finissez par prendre une sérieuse résolution pour 2009:
Vous arrêtez de porter une culotte.

l’abominable constat de Sublimette

Comme toute célibataire parisienne  de moins de 30 ans qui se respecte, vous devez parfois faire face à d’abominables constats.

En l’occurrence, un dimanche soir lambda, vous finissez comme d’habitude votre week-end par une soirée pizza –champagne avec Votre +1.
Vous finissez tous vos week-ends par une soirée pizza –champagne avec Votre +1.

Vous parliez de choses et d’autres quand tout à coup, vous laissez votre coupe en suspend.

- Que se passe-t-il, ma Cherinette ?
- Cherinou je viens de faire un abominable constat :

JE N’AI TAWINE QU’AVEC SEULEMENT 2 GARCONS EN 2008 …


- …
- …
- … Merde, et moi qu’avec 1 seul.
- NON ??? T’es sure ? Ca ne fait pas très Joyeuse-Attitude ça non ?
- Bein oui…
- …
- …
- …
- Pourtant, on avait dit que 2008 serait l’année de la bite …
- Et bien 2009 sera l’année du neuf

Et vous avez trinqué pour vous donner du courage.

Puis, prenant les choses en mains, vous avez, en moins de 24 h :

Repeint l’intégralité de votre salle de bain

p0201091949.jpg

 

6 h 54 de travail acharné avec Coloc.

 

Repeint les murs d votre chambre en aubergine et accrocher la litho de Dali que Vos AmiSublimants vous ont offerte pour vos 28 ans.

p050109220101.jpg

 

Achetez un nouveau Mac qui déchire sa race.

image2.png

 

Oui, vous êtes une femme d’action.
2009, l’année du neuf.

Le nouvel an de Sublimette

Comme toute célibataire parisienne  de moins de 30 ans qui se respecte, vous êtes une femme de tradition.

Le jour de l’an  se devant être une fête extraordinaire, vous avez tout fait :

De la soirée bal du village au fin fond de l’Ardèche, de la soirée nouveau siècle  dans une charmante bourgade drômoise, de la soirée  javanaise à Nouméa, de la  soirée Brésilienne à Paris, de la soirée en amoureux à  Bastia…

Toutes plus décevantes les unes que les autres.Parce que c’est un constat universel :

Les soirées de la st sylvestre sont toujours à chier.

Notons que vous n’avez jamais tenté la soirée toute seule au lit  avec un bon bouquin, vous avez peur de mal le vivre.

Pour parer ce désolant phénomène de société, Votre Petit Edgar et vous même avez, d’un commun accord, décidé de prendre des mesures drastiques :

Depuis 4 ans, vous fêter le jour de l’an, que tous les deux, en amoureux joyeux.

Une solution plus que satisfaisante au rituel profondément ancré.

Vous officiez dans le coquet appartement de Petit Edgar.

Il y eu bien une tentative insurrectionnelle l’année dernière, où vous avez festoyé dans le sublime immense appartement  de ses parents, vue sur l’opéra Garnier et refait à neuf par un architecte de renom

(oui, votre petit Edgar est un pauvre petit malheureux)


Mais vous avez dû regagner très rapidement la rue Montorgueil .

Trop de changement tue le changement.

Ce qui est bien, dans vos soirées reveillonnantes, c’est que vous n’avez rien à faire.
C’est petit Edgar qui gère.
Et Petit Edgar est un garçon qui sait recevoir.
Il prend tout chez Stohrer (Pâtissier Traiteur – 51, rue Montorgueil – 75002 – Paris)
Et chaque année, le même menu.

Apéritif au champagne rosé

œuf mimosa cœur d’artichaut au cabernet d’Anjou

Fromage à étaler sur une baguette croustillante de chez Eric Kayser (16 rue des Petits Carreaux, 75001 Paris)

Le tout dégusté sur une superbe table à la décoration délicate.

dsc00858.jpgdsc00857.jpgimages.jpg

Et accompagné par du Portishead (le third) et du Nirvana (le unplugged).

À 23h, passablement ivre, vous mettez l’hymne à la joyeuseté :
Du Madonna ou du Kylie, et vous vous déhanchez dans les 3,28 m2 de la salle à manger du studio.

images1.jpg
Une fois chaud comme des baraques à frites, vous pouvez gagner le Pont des arts.
Dans votre petit sac en papier, une bouteille de Mumm et des pâtisseries.

Il ne vous reste plus qu’à attendre les 12 coups de minuit pour sabrer le champagne.

dsc00884.jpg
 Et poser systématiquement la même question :

Où serons nous l’année prochaine ???

Généralement, vous avez toujours quelques copains joyeux, amoureux du moment ou copines frangées qui vous rejoignent

Cette année, c’est le-plus-beau-de-vos-amis-hetero qui vous a rejoint avec sa délicieuse fiancée italienne.

Vous aviez même invité vos LecteurSublimants à vous rejoindre.

Mais Votre Lectorat n’est que très peu trépide.
Malgré de nombreuses promesses, aucun n’est venu.
Une bande de petits chenapans…

154 569 Lecteurs/jours  (enfin, presque) et pas un seul qui se déplace !

C’était sans compter la témérité de F, qui ecrit ceci    

image11.png

 

et qui  a fait plus de 600 km pour venir vous taper la bise pour cette nouvelle année.

Une mini holà en l’honneur de lui.

123456...14

sublimissime@yahoo.fr

sublimissime@yahoo.fr

Sublimette maman

Sublimette maman

Sublimette voyage

Sublimette voyage

Histoires Sublimées :

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Images: Anne Bezborodko anne.bezbo@gmail.com

db87 |
Les copains de Santiago del... |
bobinettes cheries |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | M§IMITµAAµµµµ
| C MOI LA QUEEN ...LOL
| sourirescyclistes